Dans notre premier article sur les nouvelles formes de dépendance, nous nous sommes penchés sur ce phénomène nouveau qu’est la dépendance à Netflix.

Cela nous a permis de conclure, à la lumière de certaines études, que certes il était tout à fait possible de devenir accroc à Netflix, mais que surtout cette dépendance, comme toutes les autres telles que la dépendance à l’alcool par exemple, n’était pas sans conséquence.

Les symptômes de l’addiction à Netflix sont multiples, et bien sûr s’aggravent avec le temps si l’on ne prend pas le problème à bras le corps, c’est-à-dire en entamant un suivi avec un coach de vie par exemple. Ces symptômes peuvent être des crises d’angoisse, une incapacité à se concentrer, ou le fait de retarder sans cesse l’heure du coucher ou des repas. Cela peut aller jusqu’à une désocialisation importance. Il s’agit donc bien là d’une addiction psychologique à la consommation de contenus audiovisuels.

 

Qu’est-ce que le Binge-watching ?

Vous voyez de plus en plus souvent apparaitre sur les blogs et autres articles de magazines les termes de « binge-watching », et de très nombreuses fois avez vous lu la mention « Netflix and Chill » sur les réseaux sociaux.

Ce phénomène est devenu un fait de société, un peu comme la cigarette à l’époque, lorsque hommes et femmes s’affichaient, fiers et affranchis, avec au doigt l’objet de leur addiction.

C’est d’ailleurs le même jeu joué par Netflix ici : on rend un objet de consommation cool, tout en essayant de le rendre le plus addictif possible, et surtout, on fait en sorte que le consommateur l’affiche en public, pour donner envie à d’autres consommateurs éventuels de faire la même chose.

Mais la vraie réussite de Netflix (et des plateformes de streaming avant cela), c’est d’avoir réussi à rendre cool une consommation immodérée des séries. C’est exactement cela que signifie le terme « binge-watching » : le fait de regarder avidement un grand nombre d’épisodes. Jusqu’à en sacrifier des heures de sommeil, ou de retarder le repas.

De nos jours, on ne regarde pas un épisode hebdomadaire, en attendant patiemment la semaine suivante pour connaitre la suite de la série. On dévore, en une nuit ou en un week-end, des saisons entières de Game of Thone, The Witcher ou Stranger Things.

Vous voyez sans doute de quoi je veux parler …

 

Comment savoir si vous êtes accroc à Netflix ?

Nous l’avons dit, l’addiction aux séries peut être plus ou moins profonde. Et sans doute que, comme la plupart des addictions, celle-ci semblera tout d’abord inoffensive à la personne qui en souffre. Il faudra par ailleurs rester vigilant à ne pas considérer ce seul fait comme étant le problème en soit.

En effet, en tant que coach de vie, je suis souvent confronté à des personnes venant me voir en ayant en tête une idée précise sur l’origine de leur problème. L’un des intérêts du coaching est justement de faire émerger la véritable source du problème, afin d’y trouver une solution efficace et viable.

Et puisque, comme d’autres addictions, l’addiction aux séries est bien plus souvent la conséquence d’un repli sur soi, d’une fuite du monde réel, c’est bien qu’il y a un problème en amont qu’il convient de régler prioritairement.

Pour le dire autrement, il est important de comprendre que le problème que vous aurez éventuellement à régler n’est pas votre addiction aux séries, et ce même si vous passez plusieurs heures par jour devant Netflix. Non, le problème à régler, c’est celui qui vous a poussé à agir ainsi. Le véritable enjeu d’un coaching de vie sera de trouver la source du problème, puis de déterminer un plan d’action.

Encore est-il nécessaire que vous fassiez un bilan, et que vous osiez vous poser les bonnes questions. Je vous le demande franchement : pensez-vous être accroc à Netflix ? Pensez-vous être sujet à une addiction aux séries, même faiblement ?

Pour vous aider à faire le point, voici quelques questions à vous poser dès à présent, pour savoir si oui ou non vous êtes, vous aussi, dépendant à Netflix :

  • Vous songez souvent que vous regardez trop de séries?
  • Combien de fois vous est-il arrivé de réduire vos heures de sommeil pour regarder un épisode ?
  • Combien de fois vous est-il arrivé de repousser l’heure du repas pour rester sur Netflix?
  • Vous est-il déjà arrivé d’oublier un épisode juste après avoir éteint l’ordinateur ?
  • Est-ce que vous supportez de moins en moins l’ennui et l’attente (dans un transport par exemple) ?
  • Au travail, avec vos amis ou lors d’un repas de famille, vous arrive-t-il de n’être pas concentré sur une conversation et de penser plutôt à un épisode que vous venez de voir ?
  • Mangez-vous chaque soir devant une série?

 

Si un ou plusieurs de ces cas de figure vous semblent étrangement familier, peut-être souffrez-vous d’une dépendance à Netflix, ou aux séries en général.

Que ce soit le cas, ou simplement parce que vous avez un doute là-dessus, je vous invite à vous rapprocher d’un professionnel, psychologue ou coach de vie.

Cliquez sur ce lien pour lire notre prochain article : « Pourquoi la plateforme Netflix est-elle aussi addictive ? »