Le terme de morning routine est à la mode, on le rencontre partout sur internet, dès lors qu’on s’intéresse au coaching, au développement personnel, ou plus largement au bien-être.

La morning routine, ou comment exploser en productivité, bonheur, forme, santé, et sagesse, tout cela entre le moment du réveil et celui de prendre le métro pour se rendre au travail.

Sur le papier, les bienfaits semblent infinis. Mais qu’en est-il réellement du sens de la morning routine ? Est-ce que l’on pourrait par exemple imaginer une evening routine plutôt ? Voire même aucune routine du tout, et être tout de même tout à fait heureux ?

J’ai bien conscience de remettre ici en question certains dictats de notre époque, et avec eux certains miracles annoncés par les nouveaux apôtres de l’esprit sain dans un corps sain. Cependant il me semble que ces gens passent trop de temps à donner les recettes du bonheur, et celles-ci me semblent si exigeantes, que je crois nécessaire de faire le point sur cette question.

 

La morning routine, c’est quoi ?

La morning routine est une méthode visant à remettre en forme et à rendre plus productive la personne qui s’y adonne. Elle tire son nom de l’anglais morning (matin), et routine et l’on comprend dès lors qu’il s’agit là d’un rituel matinal, d’une organisation.

Si vous avez déjà lu certains adeptes du développement personnel, ou si vous avez parcouru telle ou telle « méthode des gens à succès pour réussir avec brio chacune de leur incroyable journée » (à l’exemple de la morning routine extrême de Mark Wahlberg), vous lirez à peu près toujours les mêmes choses :

  • Se lever le plus tôt possible (ce qui implique donc de se coucher tôt) ;
  • Manger sain ;
  • Méditer ;
  • Faire du sport ;

Jusqu’ici, rien d’anormal. Il s’agit même d’une sorte de bon sens absolu, et sans doute n’avez-vous pas besoin qu’on vous répète inlassablement que le fait de vous lever tôt et de pratiquer un peu de sport et de médiation sera pour vous plus bénéfique d’aller directement au boulot après une nuit en discothèque sans vous brosser les dents et sans manger…

Le problème de ces morning routines miraculeuses, puisque vous êtes déjà au courant de tout cela, réside dans votre volonté. Non pas que vous n’ayez aucune volonté, simplement que cette dernière va naturellement s’opposer à ce programme. Nous allons voir pourquoi.

 

La morning routine : ou comment vous culpabiliser pour vous faire avancer

Bien sûr, dans la vraie vie, appliquer chaque jour une morning routine, c’est compliqué. Vous devez gérer vos enfants, votre boulot, vos factures, et le ménage. Vous aimeriez prendre du temps pour presser vous-même vos oranges et méditer, mais malheureusement vous avez eu une insomnie, et votre voiture est tombée en panne.

À croire que les apôtres de la morning routine sont des gens tout à fait à l’abri des problèmes que nous rencontrons tous chaque jour. Ou alors que ce n’est là qu’une autre formule magique qu’on essaie de vous vendre simplement pour s’attirer des clics sur un site internet, ou un programme de remise en forme.

Attention : je ne dis pas que le fait de vous astreindre à une forme, même stricte, d’hygiène de vie ne peut pas vous faire du bien. Au contraire, je suis même absolument convaincu que cela sera, dans une certaine mesure, bénéfique à beaucoup de monde, et que cette hygiène de vie combinée avec une vraie réflexion en développement personnel comportera de nombreux bénéfices.

Mais de la même façon que l’injonction du bonheur qui parcourt aujourd’hui nos existences peut entrainer des problèmes de culpabilité insoupçonnés, la vision d’un monde où tout le monde est parfait et régulier comme une machine me semble discutable, voire même dangereuse.

En effet, neuf personnes sur dix ne parviendront pas à s’imposer plus de quelques jours cette morning routine. Pourquoi est-ce si difficile ? Tout simplement parce que ce programme n’en est pas un, ne répond à aucune logique de progression (telle que j’en avais démontré la nécessité dans mon article sur la méthode pour tenir ses bonnes résolutions), et que surtout cette injonction vous est donnée par un acteur tierce : instagrammeurs, influenceurs, ou revues bas de gamme, peu importe, cette décision ne vient pas de vous.

Que se passe-t-il, lorsque vous décidez de suivre une morning routine, et que jour après jour, vous vous rendez compte qu’il est plus difficile de vous imposer ce rythme ? Vous culpabilisez, vous vous trouvez nul et perdez en confiance. C’est précisément ce qu’il convient d’éviter.

 

Optez pour le développement personnel plutôt que pour l’illusion de maitriser votre vie

Le bonheur ne s’acquiert pas en un jour. Mais la décision de tout faire pour y parvenir ne prend qu’une seconde.

Une maitrise parfaite de votre existence, cela prend souvent toute une vie. Mais cette sagesse peut elle aussi être décidée en un instant.

Définissez vos propres principes, votre version du bonheur, et donc aussi votre rythme. Soyez, toujours, à l’écoute de vous-même et de vos besoins.

Si vous parvenez à cela (et pour vous y aider, évidemment, rien ne peut à mon avis être plus efficace qu’un suivi en coaching de vie ou développement personnel dans un cabinet de coaching sérieux), alors la morning routine s’imposera d’elle-même. Vos besoins, votre rythme de vie trouveront une réponse adéquate, chaque matin, mais aussi et surtout à chaque instant de la journée.

Inutile pour cela de se faire un sang d’encre face à un corps de rêve, un salaire ou une hygiène de vie que vous ne possédez pas encore.